sábado, 23 de febrero de 2013

Nous aurons pour nous l'eternité dans le bleu de toute l'immensité.

Le ciel bleu sur nous peut s'effondrer 
Et la terre peut bien s'écrouler 
Peu m'importe si tu m'aimes 
Je me fous du monde entier 
Tant qu'l'amour inond'ra mes matins 
Tant que mon corps frémira sous tes mains 
Peu m'importe les problèmes 
Mon amour puisque tu m'aimes 

J'irais jusqu'au bout du monde 
Je me ferais teindre en blonde 
Si tu me le demandais 
J'irais décrocher la lune 
J'irais voler la fortune 
Si tu me le demandais 

Je renierais ma patrie 
Je renierais mes amis 
Si tu me le demandais 
On peut bien rire de moi 
Je ferais n'importe quoi 
Si tu me le demandais 

Si un jour la vie t'arrache à moi 
Si tu meurs que tu sois loin de moi 
Peu m'importe si tu m'aimes 
Car moi je mourrais aussi 
Nous aurons pour nous l'éternité 
Dans le bleu de toute l'immensité 
Dans le ciel plus de problèmes 
Mon amour crois-tu qu'on s'aime 
Dieu réunit ceux qui s'aiment