miércoles, 30 de abril de 2014

35 kilos d'espoir

"Ça faisait trop longtemps que je m'empêchais de pleurer et que je refusais de penser à certaines choses...Pourtant, il arrive un moment, il faut bien qu'elle sorte, toute cette bouillasse que vous planquez tout au fond de votre cerveau, tout là-bas derrière....Je savais que si je me mettais à pleurer, je ne pourrais plus m'arrêter, tout allait me revenir en même temps."